Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

Que faire des séniors ? (La vie du bon côté)

Les amateurs de littérature japonaise ont un nouvel auteur à épingler dans leur collection : Keisuke Hada. Né en 1985, il a commencé à publier à l'âge de 17 ans et il est aujourd'hui l'auteur de pas moins de 10 romans. La vie du bon côté est sa première traduction en français et il est vraisemblable que d'autres livres de lui paraîtront prochainement. Le cheminement du livre et sa tonalité ne surprendront pas ceux qui apprécient Murakami, Ogawa (Ito ou Yôko), Kawakami ou encore Hirano. Le roman se focalise totalement sur la vie de Kento, 28 ans, sans emploi et vivant chez sa mère et son grand-père. Ce sont ses relations avec ce dernier qui constituent le coeur du livre. Un papy qui a conscience d'être un fardeau pour sa famille mais qui ne cesse de se plaindre et de souhaiter mourir à brève échéance. Ce qui donne une drôle d'idée à son petit-fils tout en stimulant sa propre existence qui avait tendance à prendre l'eau. Le ton est doux-amer, l'humour plutôt noir et on ne sait pas trop sur quel pied danser avec les deux personnages principaux, les autres protagonistes étant réduits à l'état de quasi caricatures (la petite amie, la mère). Le roman est un peu redondant mais sa fausse légèreté et sa fluidité autorisent une lecture agréable. D'autant qu'il y a tout de même de la profondeur derrière tout cela et une bonne illustration de ce que vit le Japon aujourd'hui entre ses séniors dont il ne sait que faire et une jeune génération frappé par la précarité et une certaine indolence.

 

liv-13314-la-vie-du-bon-cote.jpg

 

L'auteur :

index.jpg

 

Keisuke Hada est né en 1985 à Tokyo. Il a publié 10 romans. La vie du bon côté est sa première traduction française.



11/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres